Pourquoi le fluor fait-il autant parler de lui ?

Publié par Iris Namur le

Dentifrice avec fluor ou sans fluor », « le fluor : un faux bon ami »… Lorsque l’on achète un dentifrice aujourd’hui, nous sommes tous confrontés au dilemme du fluor. Cet ingrédient que l’on retrouve dans la plupart des dentifrices aujourd’hui alimente beaucoup de débats. Professeure PAOS est partie enquêter pour vous, afin de vous éclairer sur le fluor et son utilisation.

 

  • Le fluor … kezako ? 

 

Le fluor (ou plus précisément « fluorure de sodium » pour les curieux) est un oligo-élément, c’est-à-dire un petit nutriment minéral nécessaire à l’organisme en petite quantité, qui permet à nos os et à l’émail de nos dents d’être plus résistants. Le fluor est par conséquent un élément indispensable au bon fonctionnement de notre corps et à son entretien. 

L’émail qui recouvre nos dents participe à la bonne santé de nos quenottes. Chaque fois que nous mangeons des aliments riches en sucre, nous venons acidifier notre bouche et ainsi affaiblir l’email. L’acidité vient creuser la dent et créer un abri pour les bactéries, et là paf. Carie. C’est là que le fluor entre en jeu : antibactérien très efficace, il agit directement sur l’émail en le rendant beaucoup plus résistant à l’acidité.

Si les dents ne sont pas régulièrement protégées de ces attaques acides par la combinaison d’un bon brossage et du fluor, notre émail risque à la longue d’être détruit, donnant lieu à la déminéralisation dentaire (à savoir que l’émail une fois détruit, ne peut malheureusement pas être reconstruit par le corps). De cette déminéralisation s’en suit des problèmes tels que les caries, une plus forte sensibilité des dents au froid ou au chaud, une usure plus rapide des dents…

 

  • Mais alors le fluor c’est top, non ?

 

 

Bien qu’apprécié pour son efficacité dans le cadre bucco-dentaire, conseillé et reconnu par l’OMS et les dentistes comme étant un élément indispensable pour lutter contre les caries, le fluor n’est pas sans risque et peut être une menace pour la santé. 

En effet, une trop grande absorption régulière de fluor a des conséquences neurotoxiques sur l’Homme. Il fait en effet partie des 10 substances posant un problème majeur de santé publique, et peut à force de surdose régulière, déclencher certaines maladies cardiaques et neurologiques.

Les apports nutritionnels journaliers recommandés en fluor pour une femme sont de 2 mg et de 2,5 mg pour un homme. Le principal apport journalier en fluor pour l’Homme est assuré par la consommation d’eau minérale (teneur maximale autorisée = 1,5mg/L). On en retrouve également dans certains légumes, poissons, et thés. Sa présence dans autant d’éléments de notre vie quotidienne laisse à penser qu’il n’est pas nécessaire d’en consommer davantage à travers des dentifrices au fluor. 

Cependant, la France, comme beaucoup d’autres pays, a fixé des réglementations qui limitent les doses de fluor dans les produits alimentaires et les cosmétiques. 

Ainsi, pour une bonne efficacité sans aucun risque pour la santé, le fluor doit être compris entre 100 et 150 mg / 100g pour des dentifrices adultes. 

Pour les enfants la dose est beaucoup plus faible, il ne faut pas dépasser les 50 mg/100g puisque leur dentition est en plein développement et non définitive. Une surdose de fluor en étant petit donne lieu à l’apparition d’une pathologie dentaire assez courante appelée fluorose, soit l’apparition de taches brunes sur leurs petites quenottes.

Pour conclure, oui au fluor, à condition de bien respecter les doses recommandées

Il est important également de rappeler que le dentifrice se recrache, et que la bouche est rincée après le brossage, donc si votre dentifrice contient du fluor, pas de panique, la dose ingérée sera juste nécessaire à la bonne minéralisation de vos dents et ne sera en aucun cas dangereuse pour vous ou votre corps. C’est d’ailleurs l’un des avantages du dentifrice à croquer : chaque comprimé contient pile poil la bonne dose de chaque ingrédient, vous pouvez foncer les yeux fermés ! 

 

  • Les dentifrices PAOS, c’est avec ou c’est sans fluor ? 

 

Chez PAOS, nous ne jugions pas l’ajout du fluor nécessaire dans TOUS nos dentifrices car il existe d’autres alternatives, moins controversées et tout aussi efficaces pour lutter contre les caries

L’une d’elle, le xylitol, que l’on retrouve dans tous les dentifrices PAOS, aide à prévenir l’apparition de caries car il est capable de freiner la prolifération de certaines bactéries buccales néfastes pour les dents et aide également à la reminéralisation des dents déjà abîmées. Mais cet ingrédient sera le thème d'un prochain article pour ceux qui veulent en savoir plus !

Notre dentifrice historique, à la menthe fraiche, est sans fluor, tout comme le crokifrice, destiné aux enfants.

Malgré tout, certains d’entre vous nous réclamaient un dentifrice au fluor. Nous en avons donc incorporé dans notre formule du dentifrice à la menthe glaciale, lancé en fin d’année dernière.

Il y en a donc pour tous les goûts et chacun y trouve son compte, PAOS fait des heureux !

Article suivant →



Laissez un commentaire